Les techniques d'assemblage de pièces en bois

L’assemblage de différentes pièces en bois permet de créer une décoration personnalisée et unique. Il est possible de concevoir un mobilier ou un objet de grande dimension comme des portes ou des murs escamotables pour un escape game ou pour un décor de théâtre. Il existe différentes techniques d'assemblage de structures en bois. Le procédé le plus connu est le clou, la vis ou la colle. Mais cette technique n'est pas toujours valable pour un travail de haute finition et qui dure dans le temps.


Les assemblages en menuiserie résultent d'un travail plus minutieux et technique qui exige l'intervention de professionnels qualifiés et d'un matériel mécanique adapté comme une défonceuse, une mortaiseuse, une tenonneuse, une scie à ruban, une scie à format, etc.


L'atelier d'Orcas Maker, expert en conception d'espaces et de décors personnalisés vous présente 5 techniques d’assemblage en menuiserie.


1- Assemblage à plat joint renforcé

Le plat-joint consiste à coller les différentes pièces en bois entre elles. On utilise cette technique pour la conception de meubles en panneaux plaqués et contre-plaqués. Pour renforcer la structure, l'ébéniste utilise des tenons, des tourillons ou des clés à queue d’aronde.


2- La technique de l'embrèvement

Les joints sont interpénétrés afin d'assurer une meilleure consolidation de la structure. Cette technique est réalisée à rainure ou à languette bâtarde lorsque l’une des pièces est d’une épaisseur différente de l’autre.


Lorsque les pièces en bois sont formées en formant un angle, l’embrèvement peut être:

  • Simple

  • A fleur

  • En saillie

  • En retrait

  • Sur onglet

3- La technique des alaises

L'ébéniste ajoute une pièce sur chant pour agrandir un objet trop étroit ou pour améliorer son esthétique visuelle.

Les alaises sont fixées à plat joint ou embrevées.


4- La technique de l'emboîture

Ce sont des traverses ajoutées pour cacher et protéger les extrémités qui se trouvent au bout de la pièce en bois. Elles s’assemblent à rainure et à languette. Les emboîtures de panneaux massifs sont collés sur une partie de leur longueur seulement en laissant les extrémités libres pour laisser jouer le panneau en largeur.

Chaque fois qu’il est possible, on pousse la rainure dans le panneau. On peut également assembler les emboîtures à fausse languette.On augmente la résistance des emboîtures de grande largeur en renforçant l’assemblage par des tenons coupés dans le panneau.


5- Les assemblages par entures

Cette technique consiste à assembler deux pièces en bout en vue de rallonger l’une d’elles. Ce travail se fait sur le bois mais également sur les assemblages en métal. Il existe différentes techniques d'assemblage par entures.

  • Enture en sifflet

Cet assemblage est surtout utilisé pour restaurer des meubles abimés, surtout au niveau des pieds. Cette réparation est réalisée à l’aide de tourillons c'est-à-dire des chevilles insérées pour réunir et maintenir deux pièces de bois ensemble. Les tourillons en bois se déclinent en différents diamètres. Pour faciliter la pose, le menuisier peut canneler leur surface en les forçant dans une filière crantée. L’assemblage à tourillons est couramment utilisé dans la confection des sièges.

  • Enture à double sifflet

Le plan de joint se présente obliquement ce qui accroît l’interface de l’assemblage. L'ensemble est ainsi mieux maintenu. Il est possible d'ajouter des vis au niveau du plan de joint. Cette technique est également utilisée dans la réparation des pieds des meubles par les menuisiers.

  • Enture à queue d'aronde

Technique utilisée par les ébénistes et les charpentiers pour maintenir solidement le bout de deux pièces en bois.

Vous avez un projet ?

Prenons contact

  • Facebook
Tel: 05.61.57.58.97
13 rue du Faubourg Bonnefoy 31500 TOULOUSE

CGV | © 2020 - ORCAS-Maker  | Mentions Légales